Tevean

Adresse

Tevean

Industriepark Rosteyne 6

B-9060 Zelzate

Site web

www.tevean.be

Email

info@tevean.be

Numéro de téléphone

+32 (0)9 342 27 80

Des experts en installations électriques
« Combien d’entreprises survivent encore après 64 ans et sont en outre en pleine forme ? Tevean constitue une exception à la règle. Nous tournons à plein régime et avons un portefeuille de commandes bien rempli » commence Rudy Stals, administrateur délégué de Tevean à Zelzate.

«Tevean est un concept dans le monde des installations électriques, tant pour les projets de nouvelle construction que de rénovation. Nous offrons à nos clients un ensemble global : de la haute tension à la construction de tableaux en passant par la détection d’incendie et d’effraction, et la domotique KNX. Nous maintenons tout en gestion propre, depuis le calcul de prix jusqu’au suivi du chantier. Dans notre atelier de construction de tableaux, nous composons tous les tableaux électriques de façon rapide, efficace et conforme aux normes les plus strictes, nous assurons la finition et effectuons les tests nécessaires. Nous disposons en outre de tous les certificats importants tels qu’Incert, Kiwa et Bosec. »
Projets complexes
« Nous sommes actifs tant dans les soins de santé (hôpitaux, établissements de soins, maisons pour personnes âgées) que la construction utilitaire (établissements publics, bâtiments d’entreprises). Grâce à notre longue expérience et au savoir-faire de nos collaborateurs, nous menons également à bien les projets « complexes ». L’écluse Deurganckdok, pour laquelle nous avons réalisé les installations électriques du complexe de bâtiments, constitue un parfait exemple. D’autres références concernent notamment Gasthuisberg Leuven, l’Université de Gand, le musée du Diamant à Anvers, etc. Tevean a beau être devenue une grande PME, nous continuons à réagir rapidement. Nous aimons le contact personnel et les lignes de communication courtes. Les accords sont sacrés, nous garantissons dès lors toujours la réception dans le délai prévu, » conclut Rudy Stals.

Références