Bloemstraat (Merelbekestationsplein)

Localisation

Gand

Maître de l'ouvrage

Stad Gent

Date de fin

2017

Le projet de voirie et d’égouttage comprend la section de la Mellestraat du bâtiment de la gare jusque juste devant la maison numéro 15. Puis, plus loin, la Bloemstraat intégrale, la Merelbekestationplein, l’espace public que forme le carrefour des Bloemstraat, Teaterstraat, Van Goethemstraat et Gontrode Heirweg, ainsi que les entrées de ces trois dernières rues. Le but est de rendre le quartier de la gare plus agréable, notamment en aménageant autrement la Merelbekestationplein en face de la gare. Sur le plan juridique, l’endroit devient une zone 50 pour la circulation. À un stade ultérieur, l’on examinera à quel endroit une zone 30 pourra être appliquée aux alentours de la gare de Merelbeke. Dans l’état actuel des choses, la Bloemstraat et la Mellestraat ont une circulation à double sens ; celle-ci sera conservée.

Le grand espace public formé par ces deux rues va être aménagé de façon structurelle. Dans cette partie de la Mellestraat, une chaussée de 6,40 m de large en asphalte sera aménagée, bordée par deux arrêts de bus dotés de bordures en pierres de Cassel, avec les bandes réservées aux bus qui desserviront ces arrêts. Devant la gare va venir un plateau de circulation de 5,50 m de large qui reliera le nouvel espace devant le bâtiment avec le reste de la Merelbekestationplein à réaménager. Ce plateau sera réalisé en béton lavé, avec des éléments inclinés préfabriqués.

Le raccordement du reste de la Mellestraat aura une chaussée de 5,50 m de large (bandes latérales en béton incl.) et deux parterres de plantes à l’entrée, ornés chacun de deux arbres. Une piste cyclable à double sens sera aménagée sur l’espace devant la gare, formant le maillon manquant entre les pistes cyclables existantes, marquées en rouge, de la Mellestraat. L’axe de cette piste cyclable rouge en béton sera dévié à hauteur du bâtiment de la gare afin d’indiquer que cet endroit est avant tout réservé aux piétons. Les côtés longitudinaux des abris pour vélos et emplacements de parking de la SNCB à côté de la gare seront tous flanqués d’un   parterre avec un arbre. Le tronçon de trottoir restant aura une largeur d’au moins 2,50 m. Ce trottoir ainsi que l’arrêt de bus seront réalisés en pavés de rue en béton de format double klinkers, tandis que l’espace devant la gare sera revêtu de platines.

À l’instar du parvis de la gare, la Merelbekestationplein sera elle aussi revêtue de platines. La place sera divisée en deux parties par une série de piquets amovibles. La partie la plus grande de la place (du côté de la gare) sera interdite au trafic motorisé et équipée d’un ou plusieurs module(s) de jeux, de bancs et plantée de végétation. De l’espace sera également ménagé pour d’éventuelles terrasses horeca. L’aménagement détaillé complet de la place doit encore être précisé. Cette partie de la place sera entourée d’une série de grands parterres de plantes avec des arbres, afin de rendre cet espace public plus vert. La plus petite partie restera dédiée au stationnement et comportera quelque six places de parking, dont une réservée aux personnes moins valides. Ces emplacements seront réalisés dans le même matériau que celui de la place ; dès lors, leur position sera indiquée d’une façon subtile mais clairement lisible.

La chaussée de la Bloemstraat est revêtue d’asphalte sur une largeur de 6,4 m, bandes longitudinales en béton incluses. Des deux côtés de la chaussée, des lignes de stationnement de 2 m de large en pavés sont prévues. Ces bandes de stationnement sont régulièrement coupées par un parterre destiné à recevoir un arbre de qualité. La largeur des trottoirs de la Bloemstraat varie entre 2,15 m et 2,35 m. Ces trottoirs sont aménagés en pavés de rue en béton de format double klinkers.

La largeur de chaussée du grand espace public entre la Teaterstraat et le Gontrode Heirweg passera à 9,80 m et permettra ainsi le croisement de deux bus. Un site de stationnement y sera prévu, comprenant huit places de parking en pavés. Cet endroit sera entouré de grands parterres verts plantés de quatre arbres. À l’instar du trottoir, l’entrée des places de parking sera réalisée en pavés de rue en béton de format double klinkers. En face de ce site de stationnement viendront encore deux emplacements de parking alignés dans une bande de 2 m réalisée en pavés, avec un parterre planté d’un arbre de qualité à chaque extrémité. Ici, les trottoirs seront aménagés en pavés de rue en béton gris de format double klinkers.

À l’entrée de la Teaterstraat sera aménagée une bande de roulage de 4 m de large, y compris les bandes latérales en béton. Les trottoirs seront reliés plus loin aux trottoirs existants. Une ligne de stationnement de 2 m de large sera aménagée d’un côté (côté pair) en pavés, avec des parterres pour la plantation d’arbres de qualité.

L’entrée de la Van Goethemstraat sera rénovée par une route en asphalte, mais en maintenant le profil actuel de la rue. Dans le Gontrode Heirweg sera aménagée une chaussée de 5,60 m de large, hors bandes latérales en béton. Une ligne de stationnement de 2 m de large sera réalisée d’un côté en pavés, avec des parterres pour la plantation de nouveaux arbres de qualité.

Outre l’apport de bien plus de végétation dans la zone du projet, un soin tout particulier a aussi été porté à l’application de parkings pour vélos. Deux abris de vélos du type Gent vont être placés à l’angle de la Merelbekestationplein et de la Bloemstraat.

En outre, le nombre de places de parking dans la zone concernée va baisser, passant de 61 aujourd'hui à 33. (À l’occasion du récent aménagement des arrêts de bus à la gare, 15 places de parking ont déjà disparu). Afin de pouvoir évaluer l’impact de cette réduction de la capacité de stationnement, un comptage a été réalisé le jeudi 7 mai 2015 simultanément à Gand, Melle et Merelbeke, dans un périmètre situé à 5 minutes à pied de la gare (y compris le parking pour navetteurs de la SNCB). De cette étude ont pu être tirées les conclusions suivantes :

Dans la zone concernée, l’occupation du parking et la rotation dans ce parking n’indiquent pas un problème structurel.

Toutefois, l’on pourrait trouver sensé, localement, d’étendre la zone bleue existante.

Le jour, le parking pour navetteurs est complet, si bien qu’entre 30 et 50 navetteurs se garent dans le voisinage, juste en dehors de la zone bleue. Il faut du reste correctement anticiper l’effet de compression

qu’aurait une extension de la zone bleue.

La suppression programmée de 28 places de parking sur le territoire de Gand peut être absorbée.

Si la zone bleue est étendue et si les parkings transversaux de la Mellestraat restent disponibles, l’occupation des parkings ne dépassera pas les 70 % le soir.

Il y avait 20 places de parking libres le jour et 13 le soir dans la Bloemstraat et sur la Merelbekestationplein. Après le réaménagement, certains automobilistes devront donc aller se garer un peu plus loin, mais trouveront toujours une place dans la partie la plus proche de la Mellestraat.

Enfin, Farys va également rénover entièrement le système d’égouttage, et réaliser un réseau séparé.

Autres entreprises
Verhelst Aannemingen nv, Studiebureau LOBELLE, Farys.