Le pont de Vroenhoven, enjambant le canal Albert Plus qu’un pont…

Localisation

Limburg

Le pont de Vroenhoven, d’une longueur de près de 200 mètres, enjambe le canal Albert ; il a été inauguré officiellement en 2012 et le canal a été élargi à 86 mètres pour satisfaire aux normes de la navigation intérieure moderne. La largeur libre sous le pont n’était ici que de 27 mètres. En le franchissant, il est difficile d’imaginer qu’un bâtiment aussi magnifique a été construit sous le pont. Le nouveau site autour du pont abrite encore le bunker qui faisait partie de la ligne de défense pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le pont initial a été construit en 1937 lors de l’aménagement du canal Albert. À la fin de la guerre, il a été détruit. Après la guerre, le pont a été reconstruit et puis protégé en tant que monument par le gouvernement flamand en 1995. Un élargissement du canal Albert sous le pont existant n’était toutefois pas réalisable techniquement. Il a donc été convenu, avec le département des Monuments et des Sites du gouvernement flamand, qu’il ne pouvait être question d’une démolition de l’ancien pont que si le nouveau pont à construire apportait une valeur ajoutée significative.

Les plans pour le nouveau pont devaient tenir compte de différents éléments :
- le remplacement d’un monument classé ;
- la suppression d’un contexte routier dangereux pour la navigation ;
- la conservation d’un site ayant une valeur historique en tant que position de défense pendant la Seconde Guerre mondiale ;
- le fait que le pont constitue l’accès à la Flandre de Maastricht.

Outre la construction d’un pont à haute valeur architecturale, le site environnant a également été revalorisé. La construction du pont et le réaménagement du site ont coûté environ 27 millions d’euros. Les travaux ont débuté au printemps de 2007. La construction du nouveau pont et l’élargissement du canal ont duré 4,5 ans.

Le pont repose sur le bâtiment de la culée. Au centre, il y a un bunker de la Seconde Guerre mondiale, un témoin silencieux de l’incursion allemande sur l’ancien pont. Une exposition, des projections et un espace multimédia ont pour objectif de laisser une trace vivante de cette période. Hormis le passé militaire, d’autres thèmes seront également abordés dans les espaces à l’intérieur du bâtiment de la culée : un centre d’information sur la navigation intérieure, la construction, etc. Ce bâtiment principal accueillera aussi un café/restaurant. Il y a également un amphithéâtre en plein air à l’extérieur du bâtiment.