Projet mixte Cadiz

Architectes

POLO Architects, Meta Architectuurbureau, Dirk Vandekerkhove

Localisation

Anvers

Maître de l'ouvrage

Cores Development - Builprom - Westhoek

Date de début

2013

Date de fin

2016

La construction du Museum aan de Stroom (MAS), l’ouverture du Red Star Line Museum et le réaménagement des rues, places et quais ont signé la fin du déclin qui frappait l’Eilandje d’Anvers depuis plusieurs décennies. Grâce aux nouvelles impulsions des pouvoirs publics, les promoteurs se sont ré-intéressés aux projets d’investissement dans l’ancien quartier du port. La construction de tours d’habitation au Kattendijkdok (Diener & Diener architects) et le projet Cadiz de l’autre côté du quai illustrent cette transformation. Un nouveau quartier urbain branché a vu le jour. De plus en plus d’habitants reviennent s’installer sur l’Eilandje.
Cadiz est un projet mixte comptant plus de 26.000 m² de logements, un centre de soins, un hôtel, des bureaux et des espaces commerciaux rassemblés en un spacieux îlot du quartier Cadix. Le projet est construit sur le site de l’ancien bâtiment des Douanes. Malgré ses qualités, ce bâtiment brutaliste construit dans les années 1970 par l’architecte Etienne De Pessemier ne semblait pas convenir pour créer de l’habitat. Sa structure ne laissait que peu de possibilités pour que chaque habitation puisse bénéficier de suffisamment de lumière du jour. Le bâtiment, au coeur de l’îlot, était en outre entouré de places de parking et de végétation. Il lui manquait les qualités urbaines requises pour animer ce nouveau quartier ; il a dont été démoli. La mission était complexe : réaliser un grand nombre d’unités d’habitation sur un terrain profond, chaque habitation devant avoir suffisamment de lumière du jour et de vue sur l’extérieur. Par ailleurs, le projet devait ramener de la vie dans cette nouvelle partie de la ville. Les architectes ont démêlé le noeud avec pour résultat un îlot d’habitation remarquable, d’une typologie sans précédent en Belgique.
Cadiz est un bâtiment à deux visages. De près, au niveau de la rue, on ne voit que la plinthe de la façade avec des magasins et des bureaux. Un claustra aux deuxième et troisième étages entoure le bâtiment tout entier et protège les habitations de la rue. De la rue, on aperçoit un jardin intérieur collectif. C’est par là que l’on accède aux habitations. De loin, Cadiz présente un autre aspect, plus monumental. Quatre tours se placent en retrait par rapport à l’alignement et sont agenouillées sur la toiture du socle, les pieds ancrés dans le jardin intérieur en contrebas. Une surface végétalisée en pente relie la zone intérieure collective avec les jardins privés du socle, d’où les habitants profitent de larges vues sur le port et la ville.
Le plan intègre divers types d’habitations : appartements, luxueux duplex, studios et logements sociaux. Toutes les habitations disposent d’une terrasse, d’une terrasse en toiture ou de jardinets. L’imbrication de fonctions résidentielles et d’autres fonctions urbaines fait de ce bâtiment une petite ville dans la ville.

Entreprises

Autres entreprises
Stedec, Technum DBA-Consult, CES